Marianne Jeanquartier

Vie:
Marianne Jeanquartier a suivi les cours de l'Ecole normale de Lausanne, à l'instar de nombre de chefs de choeurs et compositeurs vaudois. Durant ses quatre années de formation, elle a notamment comme professeur de musique Jean-Jacques Rapin, "un maître que j'ai apprécié et qui m'a beaucoup appris", dit-elle. Quand on lui demande d'où lui vient son goût pour la composition, elle répond que, depuis toujours, elle a aimé les belles harmonies. Son brefet d'institutrice en poche, c'est tout naturellement qu'elle suit les cours de direction organisés par l'Association vaudoise des directeurs de choeurs (AVDC), ainsi que des cours de chant, d'harmonie et de composition au Conservatoire de musique de Vevey.
Ses harmonisations de chansons et ses compositions, elle les réserve en priorité à ses élèves pour des spectacles scolaires. elle peut ainsi les adapter parfaitement à leurs goûts et utiliser leurs compétences musicales, mettant en valeur les élèves qui pratiquent un instrument. Lorsque la Société cantonale des chanteurs vaudois lu ipropose de composer des choeurs pour les Rencontres chorales 2001, elle s'adresse à Emile Gardaz, avec lequel elle a collaboré queqlues années auparavant pour une création réunissant plusieurs compositeurs, Fugue. Ainsi sont créés Comme la rivière et Un jeudi, choeurs imposés pour les première et deuxième divisions.
Marianne Jeanquartier a réalisé de nombreuses transcriptions de pièces à quatre voix mixtes pour le choeur de dames Arcana, fondé par elle en 1991. En fondant ce choeur, elle souhaitait réunir des chanteuses motivées et disposées à travailler chez elles, pour pouvoir consacrer l'essentiel des répétition à l'interprétation des pièces choisies. Une manière de faire qui permet d'aborder un répertoire large et exigeant. Arcana est dirigé par Thierry Dagon depuis l'automne 2001.

Oeuvre:
Fugue
Le Roi a fait battre tambour pour choeur mixte

Retour au sommaire des compositeurs
Retour à la une