Jean Balissat

Vie:

Né à Lausanne le 15 mai 1936, Jean Balissat a étudié l’harmonie et le contrepoint à Lausanne avec Hans Haug. Il a ensuite suivi, au Conservatoire de Genève, dès 1954, les cours d’orchestration et de composition d’André-François Marescotti

, et celui de direction de Samuel Baud-Bovy. Parallèlement, il travaille la percussion avec Charles Peschier et le cor avec Robert Faller. De 1960 à 1983, il a dirigé des fanfares et des harmonies suisses, dont la Landwehr de Fribourg pendant 12 ans. De 1972 à 1983, il a enseigné la composition et l’orchestration au Conservatoire de Fribourg. Aujourd’hui il enseigne ces mêmes branches aux Conservatoires de Lausanne et de Genève. Profondément attaché à la campagne vaudoise, il vit depuis 1963 à Corcelles-le-Jorat. De 1986 à 1990, il préside l’Association suisse des musiciens (ASM) ; depuis 1991, il est président de la fondation SUISA. Il s’est éteint en septembre 2007, des suites d’un cancer vécu avec philosophie.

En contact par ses activités aussi bien avec la musique d’aujourd’hui qu’avec le répertoire des musiciens amateurs, Jean Balissat est depuis longtemps frappé de l’abîme qui sépare deux formes d’expression qui se réclament de la même muse. Il a ainsi vécu écartelé entre deux manières fondamentalement opposées de vivre le phénomène musical: la recherche de l’inouï et le démantèlement des anciennes structures pour les uns, la sécurité du déjà entendu pour les autres. Ce qui explique sans doute l’ambiguïté de son écriture, notamment le parti pris de juxtaposer des styles ou des éléments anachroniques, pour autant que ce procédé réponde à un impératif dramatique ou narratif. D’autre part, son tempérament oscille constamment entre deux pôles antagonistes et complémentaires: la préméditation et l’impulsion.

Sources : Caroline Charrière/Wikipedia/Daniel Fattore

Œuvres :
Adagio et fugue (1956) pour violon et piano
Sept variations pour octuor (1971)
Fête des vignerons (1977) sur un livret de François Debluë
Rückblick (1980) pour violon et orchestre
Incantation et sacrifice (1981) essai pour une harmonie bicéphale
Bioméros (1982) pour orchestre de chambre
Le Chant de l’Alpe (1994) pour orchestre à vents
Gli Elementi (1998) pour orchestre d’harmonie
Le premier jour pour orchestre d’harmonie
Les Gursks pour orchestre d’harmonie
Petite ouverture romantique pour orchestre à vents
Preludio Alfetto pour orchestre à vents
Second Sinfonietta For Band pour orchestre de cuivres
Sinfonie pour orchestre d’harmonie
Songes d’automne pour orchestre d’harmonie
 
Retour au sommaire des compositeurs
Retour à la une