Jan Sandström

Vie:
Jan Sandström est né à Vilhelmina (Laponie) le 25 janvier 1954. Il a passé sa jeunesse à Stockholm. Il a commence ses études universitaires par l’apprentissage du contrepoint à Stockholm, dans la classe de Valdemar Söderblom, puis a étudié auprès de l’université technique de Luleå et à la Piteå School de 1974 à 1976. Il a conclu sa formation par un retour à Stockhlom, auprès de l’Académie royale de musique, où il s’est perfectionné en théorie musicale (1978-1982) et en composition auprès de Gunnar Bucht, de Brian Ferneyhough et de Pär Lindgren (1980-1984). En 1982, il s’engage, sur demande, à enseigner les nouvelles musiques à l’école universitaire de musique de Piteå. Il y enseigne la composition et la théorie musicale (1985-1989), puis la composition depuis 1989. Il passe une année à Paris (1984-1985).

Jan Sandström a commencé sa carrière musicale comme choriste. Son œuvre comporte du reste bon nombre d’oeuvres destinées à la voix, qu’il s’agisse de musique chorale ou d’opéra. Det är en ros utsprungen (Es ist ein Ros) (1990), compte du reste au nombre de ses pièces les plus souvent interprétées. Sa musique se veut ambassadrice d’un certain catholicisme et semble se réclamer d’un intimisme certain, fondé sur l’émotion. Jan Sandstrom apprécie de peindre les sentiments les plus simples, ceux de tout un chacun.

Jan Sandström figure au nombre des compositeurs suédois les plus interprétés dans le monde musical mondial actuel. Son Motorbike Concerto pour trombone et orchestre (1988-1989) est l’une des pieces suédoises les plus populaires de tous les temps : depuis sa creation en 1989, il a été interprété plus de trois cents fois. Le catalogue des oeuvres de Jan Sandström comporte de la musique pour des formations variées: chœur, opera, ballet, theatre radiophonique. Son second concerto pour trombone, Don Quixote (1994), écrit pour Christian Lindberg, et les deux concerti pour trompette (1987 et 1992/96), dédiés à Håkan Hardenberger, font également l’objet de fréquentes interprétations. 

Plusieurs tendances coexistent dans la musique de Jan Sandström. Dans ses premières compositions, on trouve du minimalisme tout autant que de la musique sérielle. Dans des pièces telles que Don Quixote ou l’opéra Macbeth2 (créé à l’opéra de Götebörg), il semble vouloir réunir le monde entier sur une scène. Comme on peut le constater dans son Motorbike Concerto, la musique de Jan Sandström est en perpétuel mouvement ; elle vise à explorer tous les aspects de la vie. « Tôt le matin, quand je me lève, je veux être surprise par tout ce qui va me surprendre aujourd’hui », estime le compositeur.

Biographie du site Internet de M. Jan Sandström, traduction de Daniel Fattore

Œuvres :
Premier concerto pour trompette (1987)
Det är en ros utsprungen (1987) pour chœur mixte a capella
Premier concerto pour trombone « Motorbike concerto »  (1989-1990)
 Deuxième concerto pour trompette (1992-1996)
Deuxième concerto pour trombone Don Quixote (1994)
Macbeth2 (1997-1999), opéra
Description of a struggle (2005), opéra

Retour au sommaire des compositeurs
Retour à la une