Ida Gotkovsky

Vie:
De nationalité française, Ida Gotkovsky a vécu dans une famille de musiciens. Ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (classe de Nadia Boulanger) lui ont valu tous les prix d'Ecriture et de Composition.

Ida Gotkovski est connue pour un nombre considérable de travaux parmi lesquels, musique de chambre, musique symphonique, musique instrumentale, musique vocale et oeuvres lyriques sont largement représentées.

Dès le début de sa carrière, le caractère et la forme de ses oeuvres lui valurent de nombreux prix, parmi lesquels les prix Lily Boulanger et Blumenthal, le premier prix du Référendum Pasdeloup, le prix international de Divonne-les-Bains, la médaille et le grand prix musical de la Ville de Paris, deux prix de l’Institut de France et le prix de la SACEM. Aux Etats-Unis, elle remporte en outre le prix Golden Rose.

Très vite, sa notoriété dépasse les frontières et Ida Gotkovsky est sollicitée pour participer, et ensuite présider, des jurys internationaux ; parallèlement ses oeuvres sont interprétées en Euroe, aux Etats-Unis, au Japon, en Russie etc. On les perçoit là-bas comme les ambassadrices de la Culture Française.

Toutes ses œuvres sont des commandes d'Etats et de pays étrangers.

Tout l’œuvre d’Ida Gotkovsky est marqué par la force créatrice et la rigueur qu'elle consacre à l'évolution du patrimoine musical. Son œuvre est aussi bien représentée dans le domaine de la musique pour harmonie que dans le domaine symphonique et lyrique. La notion d'infini qu’Ida Gotkovsky recherche dans toute oeuvre d'art est exprimée dans sa profession de foi musicale :

Créer une œuvre universelle et assurer par un langage contemporain, aux structures vigoureuses, l’unité de l’expression musicale à travers tous les temps.
Source : site Internet d’Ida Gotkovsky

Oeuvres:
Dasvidania (1956) pour accordéon
Scherzo pour orchestre (1956)
Symphonie pour cordes et percussions (1958)
Concerto pour trompette (1960)
Le Rêve de Makar (1964), opéra en huit tableaux
Concerto pour saxophone (1966)
Rien ne va plus (1968), ballet
Caractères (1970) pour violon et piano
Concerto pour orchestre symphonique (1970)
Le Cirque (1972), ballet
Second concert pour trompette (1974)
Poème du feu (1978) pour orchestre d’harmonie
Concerto pour grand orchestre et saxophone (1980)
Symphonie de printemps (1988) pour orchestre d’harmonie
Le Songe d’une nuit d’hiver (1989), opéra
Couleurs en musique (1992) pour orchestre d’harmonie
Or et lumière (1993) pour orchestre d’harmonie

Retour au sommaire des compositeurs
Retour à la une