Présentation à :

 

Carlo Gozzi, le Vendéen de Venise.

 

Roman historique d’Ange Lepaige,

paru dans le journal français L’Echo d’Ancenis.

 

         On lira ici Carlo Gozzi, le Vendéen de Venise, un roman historique qu’Ange Lepaige a publié, sous forme de feuilleton, dans le journal provincial français L’Echo d’Ancenis, organe de presse fondé en 1839.

         Signalons aussi que L’Echo d’Ancenis a publié (numéro 8373, 13 avril 2006, page 2), un article consacré à l’hommage rendu par Ange Lepaige, à Venise, le 4 avril 2006, le jour du bicentenaire de la mort de Carlo Gozzi.

         La mort de l’écrivain italien, par ailleurs, a notamment été saluée par une nécrologie parue dans le journal italien « La Nazione » (3 avril 2006, page 16).

         Le premier épisode de ce roman a fait son apparition dans L’Echo d’Ancenis numéro 8344 du jeudi 22 septembre 2005 ; le soixante-cinquième et dernier épisode est paru dans le même journal (numéro 8409,  jeudi 28 décembre 2006). Pendant de longs mois, globalement de 2005 à 2007, ce même roman a été disponible sur le site Internet du journal L’Echo d’Ancenis, où il a reçu un nombre important de « visites » d’internautes.

         Il s’agit certes d’un travail alimentaire, adapté à l’intention du lectorat populaire de L’Echo d’Ancenis, et où l’auteur a été en quelque sorte obligé de « dialoguer » certaines parties. Cela dit, il n’en reste pas moins que l’essentiel de ce roman s’inspire à la réalité historique des faits (à l’exclusion des personnages de fiction appelés ici Irene Chiellini et Sarina Barbieri, qui n’ont pas existé ; notons qu’il n’y a pas d’accent grave à « Irene » (Irène), puisqu’il s’agit du prénom orthographié en italien).

Ce roman a notamment été signalé sur le site Internet de l’un des principaux spécialistes universitaires actuels de Carlo Gozzi, le professeur espagnol Javier Gutiérrez Carou.

         Par rapport au texte paru sous forme de feuilleton dans L’Echo d’Ancenis, quelques fautes typographiques et erreurs de détail ont été corrigées, et de très rares passages (longs tout au plus d’une ou deux lignes) ont été ici supprimés par l’auteur.

Ce roman (auquel Ange Lepaige n’exclut pas de donner, dans l’avenir, une forme nouvelle, plus ample) est protégé, quant au copyright, par sa parution dans L’Echo d’Ancenis, et par son auteur, qui nous a autorisés à le remettre, ici, à la disposition du public.

 

Daniel FATTORE.

On en parle :

Dans la prestigieuse revue italienne "Testo" (Nuova Serie · Anno XXIX · GENNAIO-GIUGNO 2008 FABRIZIO SERRA · EDITORE, Pisa-Roma, STUDI DI TEORIA E STORIA DELLA LETTERATURA E DELLA CRITICA, Rivista semestrale), dirigée par Pierantonio Frare (Rédaction: Erminia Ardissino, Maria Teresa Girardi, Elena Landoni, Corrado Viola. Pierantonio Frare, Università Cattolica del Sacro Cuore, est joignable par e-mail à l'adresse: pierantonio.frare@unicatt.it), l'un des plus grands spécialistes universitaires de Carlo Gozzi, le professeur espagnol Javier Gutiérrez Carou, dans un remarquable article intitulé Carlo Gozzi o l’araba fenice (cronaca di un bicentenario), vient d'écrire ce qui suit.

 

 

Nei

2005 e 2006, la biografia di Carlo è stata riproposta, in forma

romanzata, dallo studioso e scrittore francese Olivier-Ange Lepaige, che ha pub

blicato a puntate sul giornale francese «L’Echo d’Ancenis», il suo Charles Gozzi, le dernier Vendéen, di cui sarebbe desiderabile un’edizione anche in forma di libro.

En 2005 et en 2006, la biographie de Carlo Gozzi a été reproposée, sous une forme romancée, par le chercheur et écrivain français Olivier-Ange Lepaige, qui a publié sous forme de feuilleton, dans le journal français "L’Echo d’Ancenis", son Charles Gozzi, le dernier Vendéen, dont il serait désirable qu’existe une édition sous forme de livre.

 

 

Retour à la rubrique des Nouvelles Littéraires

Retour au sommaire