Derek Bourgeois

Vie:
Derek Bourgeois est né en 1941 à Kingston on Thames (Grande-Bretagne). Il a suivi les cours de l'université de Cambridge, qui lui a décerné un diplôme de première classe en musique, avec les honneurs, puis un doctorat. Il a passé deux années au Royal College of Music, où il a étudié la composition avec Herbert Howells et la direction avec Sir Adrian Boult.

Derek Bourgeois a composé huit symphonies, huit concertos, plusieurs oeuvres pour orchestre, cinq pièces majeures pour choeur et orchestre ainsi que deux opéras. De même, il laisse une quantité considérable de musique de chambre, de pièces vocales et instrumentales. Enfin, il a composé neuf opus pour ensemble de cuivres et deux symphonies pour orchestre symphonique à vents. Il a également beaucoup composé pour la télévision.

De 1970 à 1984, il a rempli les fonctions de lecteur à l'université de Bristol. Il a dirigé le SunLife Band de 1980 à 1983. Durant la même période, il a présidé la Guilde des compositeurs de Grande-Bretagne et a figuré comme membre du Music Advisory Panel of the Arts Council.

En septembre 1984, il a quitté ses fonctions d'enseignant pour devenir le directeur musical de l'orchestre national des jeunes de Grande-Bretagne. En 1988, il fonde l'orchestre du même nom, qui tient son premier cours en 1989. En 1990, il est directeur artistique suppléant de l'orchestre philharmonique de Bristol.

Il quitte l'orchestre national des jeunes de Grande-Bretagne en août 1993 pour devenir le directeur musical de l'école de jeunes filles de Saint-Paul à Londres. Jeune retraité, il s’est retiré à Majorque, où son inspiration féconde continue de lui souffler des œuvres à composer ; certaines sont inspirées par sa nouvelle patrie. En 2004, il donne un cours de maître à Fribourg (Suisse), suivi d’un concert donné par la Concordia en son honneur. Deux ans plus tard, le même ensemble crée son œuvre Fribourg, The Old City.

Traduction et mises à jour Daniel Fattore
D’après biographie officielle

Œuvre (extraits):
Ouverture « The Green Dragon », op. 32 pour orchestre (1969)
Marche nuptiale, op. 33 pour violon, violoncelle et orgue (1969)
Concerto No. 1, op. 44  pour orchestre de cuivres (1974)
Cantata gastronomica, op. 63 pour mezzosoprano solo, choeur et orchestre (1979)
Euphoria, op. 75 pour euphonium et ensemble de cuivres (1981)
Ouverture « Red Dragon », op. 83 pour orchestre (1982)
Bits and bytes, op. 105 pour piano (1987)
Concerto pour euphonium et orchestre, op. 120 (1990)
2001 - A Brass/Wind Odyssey, op. 168 et 168A pour orchestre de cuivres ou harmonie (2000)
Holy Ground, op. 172 pour choeur de jeunes filles, choeur d'hommes, choeur de garçons, saxophone et cordes (2001)
What Ho! Prelude, op. 178 (2002)
Fribourg, The Old City (2006) pour harmonie

Retour au sommaire des compositeurs
Retour à la une